Articles

Chocolat

Le chocolat pourrait disparaître d’ici 30 ans

La sonnette d’alarme est tirée par les scientifiques. Le réchauffement climatique pourrait mettre à mal la production de cacao au cours des prochaines décennies.

Le chocolat. C’est sans aucun doute l’aliment qui met tout le monde d’accord. En tablette, en sucette, en pralines ou dans nos pâtisseries préférées, qui n’en raffole pas ? Et pourtant, il se pourrait que le péché mignon de millions de personnes disparaisse de la surface de la terre d’ici 30 ans. C’est du moins ce que rapporte une étude menée par la National Oceanic and Atmospheric Administration, une agence américaine de surveillance et de contrôle des océans et de l’atmosphère.

Des pays producteurs plus adaptés

Les cacaotiers ne peuvent pousser que dans une zone géographique très restreinte : 10 degrés au sud et au nord de la ligne de l’équateur. Une zone où la température est stable, l’humidité forte, les pluies abondantes et le sol riche en azote. C’est bien simple, à ce jour, plus de la moitié de la production mondiale provient de deux pays : la Côte d’Ivoire et le Ghana. Mais ces pays ne seront bientôt plus adaptés pour la production de cacao.

Cabosses Chocolat

En effet, si le réchauffement climatique se maintient ainsi, une hausse de la température de 2,1°C est à prévoir d’ici 2050 dans les pays producteurs de cacao, selon le rapport de Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC). Une augmentation des températures qui aura pour effet d’accentuer l’évaporation d’eau dans les zones tropicales et donc, de réduire l’eau présente dans le sol. En l’absence de précipitations accrues, les cacaotiers qui ont besoin d’eau pour se développer et donner des fèves, mourront ainsi à petit feu à cause de la sécheresse. Une situation qui enfoncerait par ailleurs l’économie des pays producteurs dans le chaos qui ont besoin de cette manne financière pour prospérer et survivre.

Espaces protégés ou chocolat

Reste la solution de déplacer les plantations de cacao en terrain montagneux. Soit environ 300 mètres au-dessus de leur localisation actuelle. Cependant, ces zones sont protégées de toutes cultures pour préserver la faune et la flore. Détruire ces espaces protégés pour y planter des cacaotiers pourrait être dramatique.

[…]

oo

Source : So Soir, le magazine Lifestyle selon Le Soir

PAR TIFFANY SALES. PHOTO : PINTEREST. | 

oo

Mazet confiseur

 

 

logo-mazet

Mazet de Montargis

Confiseur de luxe depuis trois générations, est le créateur officiel de la véritable Prasline.
Recette originale de la Prasline depuis 1636.
Découvrez son savoir-faire gourmand à travers ses spécialités de confiserie.

En magasin, découvrez certaines spécialités.

boite-mazettes-200

MAZETTES : Cette nouvelle recette est déjà un succès. La Mazette est une amande caramélisée grillée, enrobée de chocolat blanc et d’une crème de pistache qui lui donne sa belle couleur céladon et son goût irrésistible.

kaloudjas-200
KALOUDJAS : Cette amande croquante délicatement torréfiée est enrobée d’une fine couche brillante de Gianduja et exalte une irrésistible promesse de gourmandise.

Mirabos-200
MIRABOS : La nougatine, composée de noisettes torréfiées et d’écorces d’oranges confites, puis enrobée de chocolat au lait et légèrement saupoudrée de cacao donne toute sa personnalité aux Mirabos.

bonnes-choses-200
BONNES CHOSES : Les Boîtes Bonnes Choses contiennent trois spécialités Mazet et sont parfaites pour célébrer une occasionspéciale ou pour offrir un souvenir gourmand.

pralines-noel
PRALINES DE NOEL : Étui Praslines orange Clou de girofle.

_

Chocolaterie Michel Cluizel

cluizel_métiers

 

L’entreprise « Chocolats Michel Cluizel » est un des rares chocolatiers dans le monde à travailler directement à partir des fèves de cacao (et non à partir de chocolat fourni par un tiers). Elle a d’ailleurs créé le néologisme (et fait déposer la marque) cacaofèvier pour désigner le métier des transformateurs de fèves de cacao en chocolat, et se distinguer de concurrents qui partagent cette spécificité. Grâce à son travail de sélection du cacao, l’entreprise a pu développer des tablettes de plantation élaborées exclusivement avec des fèves provenant d’une plantation identifiée, à l’image des crus de cafés ou de vin, mettant ainsi en valeur le terroir.
Depuis trois générations, la famille Cluizel baigne dans les effluves du chocolat. Assistée de Cacaofèviers®, de confiseurs et de chocolatiers expérimentés, elle poursuit son histoire là où elle l’a commencée : à Damville, en Normandie. La Manufacture Cluizel travaille en relation directe et durable avec des planteurs de cacao. Cet engagement équitable est gage de qualité.
L’exigence de la chocolaterie ? Un goût vrai, sans artifice.
Pour cela, les fèves sont fermentées à point chez le planteur. Puis tout se passe à la Manufacture Cluizel, depuis une torréfaction lente qui libère parfaitement les ar”mes, jusqu’aux subtilités de décors souvent manuels. Le résultat : une palette de goûts issus de terroirs remarquables, magnifiés par des recettes traditionnelles ou innovantes. le chocolats Michel Cluizel.
En 1999, la Manufacture Cluizel a souscrit à un engagement-qualité Ingrédients Nobles unique au monde. Elle est devenue un acteur incontournable du chocolat haut de gamme sur la scène internationale.
Le succès de la Manufacture Cluizel repose avant tout sur la complémentarité de 3 métiers indissociables :
Cacaofèvier® : La Manufacture Cluizel est l’un des rares Cacaofèviers® au monde à maîtriser la transformation de la fève de cacao en pâte de cacao puis en chocolat noir, lait ou ivoire.
Confiseur : La Manufacture Cluizel élabore elle-même ses propres recettes de fourrages : praliné, pâte d’amandes, caramel, nougatine, liqueurs, gianduja…
Chocolatier : La Manufacture Cluizel met en forme les confiseries avant de les envelopper d’une fine couche de chocolat et de les parer d’un décor.
_
Les chocolats Michel Cluizel sont désormais disponibles chez Esprit Terroirs.
_
logo_cluizel
__