Articles

Bandeau supérieur de la couverture du magazine Côté Est du mois d'octobre 2015

Magazine Côté Est, la Cueillette de Muizon à l’honneur

La Cueillette de Muizon est, une nouvelle fois, mise à l’honneur par Arnaud Lallement, le Chef de l’Assiette Champenoise, dans le numéro d’Octobre / Décembre 2015 du magazine “Côté Est”.

Extrait :

“Pour les tomates anciennes, cœur de bœuf, andines cornues, tomates ananas mais aussi les petits pois ou le céleri, cap sur la Cueillette de Muizon, où Didier Vecten cultive en raisonné légumes et fruits de haute qualité. Le chef y a récemment craqué pour les pommes Pirouette, acidulées et parfumées. Didier, lui, précise : « mes produits sont sublimés par Arnaud ».

Une recette est mise en avant : “Tourteaux, épices légères, essence de tomate de Didier Vecten”

Didier Vecten au milieu de sa production de tomates

 

Arnaud Lallement est Chef de l’Assiette Champenoise.

www.assiettechampenoise.com

parue dans « Côté Est » N° 76 H – Octobre / Décembre 2015 – Article de Agnès Benoit. Photo de Jean-Marc Palisse.

www.cotemaison.fr

Didier Vecten est producteur de fruits et légumes et gérant de la SNC Cueillette de Muizon, cueillette de fruits et légumes en libre service à Reims.

www.cueillettedemuizon.fr

La Cueillette de Muizon dans ELLE à Table N°97 !

elle_a_table_97

 

Un grand Merci à Arnaud Lallement !

Le Chef rémois Arnaud Lallement de L’Assiette Champenoise, Trois-étoiles au Guide Michelin depuis cette année, nous fait visiter sa Champagne dans le dernier numéro 97 de ELLE à Table.

Il partage ses bonnes adresses dans cette “évasion Reims” : vignerons, tables rémoises, achats..

Un gentil et bel article est consacré à la Cueillette de Muizon :

“C’est un grand potager, cultivé comme un jardin particulier, où les clients peuvent cueillir eux-mêmes les fruits et légumes qu’ils emporteront l’Assiette Champenoise y réserve un carré consacré aux demandes atypiques d’un grand restaurant : récolte à point, calibres milimétrés, perfection plastique, etc. Les poireaux crayon et les tomates coeur de boeuf arrivent en cuisine encore humectés de rosée. On y trouve tout ce qui pousse au meilleur moment. En hiver, des choux, des courges spaghettis, des sucrines du Berry, des musquées de Provence, des potirons rouge vif d’Etampes, des giraumonts turban, des betteraves rouges, des radis noirs. L’épicerie attenante mêle des produits transformés de la récolte (jus de pomme et de poire inoubliables, gaspacho, miel, confitures, etc.) et une sélection de denrées locales.”

> Voir l’article

__