Articles

Suprême de volaille croustillant au Cantal vieux

Suprême de volaille croustillant au Cantal vieux

Ingrédients

4 gros blancs de poulet (ou d’autre volaille)

150 g de Cantal Vieux

10 tranches de poitrine fumée

Poivre du moulin

Matériel : film étirable résistant à la chaleur

Déroulement

– Ouvrez les blancs de volaille en 2 à l’aide d’un couteau bien aiguisé, sans les ouvrir jusqu’au bout (on dit aussi “ouvrir en portefeuille”).

– Ôtez la croûte du Cantal et détaillez-le en 4 grands bâtonnets.

– Poivrez l’intérieur des blancs de poulet. Glissez à l’intérieur un morceau de Cantal.

– Enroulez chaque blanc dans 2 ou 3 tranches de bacon.

– Posez les blancs sur un grand morceau de film étirable, enroulez-les de façon très serrée en fermant bien les extrémités comme une papillote.

– Déposez les 4 boudins dans une grande casserole d’eau froide et laissez cuire 20 min.

– Sortez-les soigneusement du film plastique et faites-les dorer 5 min de chaque côté dans une poêle bien chaude.

_

Promotions Fromages jusqu’au 23/11/2014

cantal

 

Cantal AOP
Entre deux
 
13.40 euros le Kilo
_________au lieu de 14.55 euros
 
Le “Cantal” ou “Fourme de Cantal” AOP est un fromage à croûte sèche, fabriqué exclusivement au lait de vache emprésuré.
La forme originelle du Cantal AOP, un cylindre régulier aux arrêtes arrondies, permet de le reconnaître d’emblée.
La « Fourme de Cantal » pesant de 35 à 45 kilos.
Le « Petit Cantal » dont le poids varie entre 8 et 10 kilos.
Depuis le premier décret d’appellation du Cantal datant de 1956, sa zone de production de lait et de fabrication n’a pas été modifiée. Toutes les communes du département du Cantal sont concernées, auxquelles viennent s’ajouter quelques communes des départements limitrophes de l’Aveyron, de la Corrèze, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme.
saint_félicien_fermier
Saint Félicien Fermier
GAEC du Levant – M. et Mme Ezingeard (Isère -38)
 
3.95 euros là pièce de 200g
_________au lieu de 5.65 euros
 
Sa croûte naturelle est jaune/ivoire légèrement plissée et souple. Sa pâte selon l’affinage va de souple à coulante.
Il est fabriqué à base de lait cru, selon un process traditionnel.
Ce fromage fermier enchantera les amateurs de fromages doux. Sa méthode de production utilisant un “caillé doux” lui procure cette légère saveur, idéale pour débuter une dégustation et se “faire la bouche” afin d’apprécier l’ensemble des fromages d’un plateau. Sa pâte est onctueuse et son goût d’étable est une excellente introduction à la famille des fromages à croûte fleurie.
__